forum PANZERS

pour les PANZERS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:36

Le Fallschirmjägergewehr 42, plus connue sous son code de nomenclature FG-42, est un fusil mitrailleur qui fut exclusivement idiotçu pour les troupes aéroportées allemandes, les Fallschirmjäger, pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette arme comparable au fusil mitrailleur Browning BAR M1918 américain s'en distinguait par son poids inférieur et son emploi : il était directement destiné au combat comme arme principale alors que le BAR était une arme de soutien.

L'objectif était de compenser les petits effectifs des parachutistes par nature déployés en territoire ennemi par une puissance de feu supérieure. La Luftwaffe avait expressément demandé l'utilisation de la 7,92 x 57 mm, une munition de fusil également utilisée sur le K 98k alors que les constructeurs auraient préféré la 7,92 mm Kurz dont la puissance inférieure semblait mieux adaptée au tir automatique. Trop léger pour un fusil mitrailleur, le FG-42 souffrait de façon accentuée du défaut des fusils mitrailleurs : son tir automatique était peu contrôlable même avec le bipied en raison d'un recul excessif et ses chargeurs n'offraient que 20 coups seulement. Cette arme qui était en outre chère à produire ne fut copiée après guerre que pour la mitrailleuse Saco M60 qui fut elle aussi loin de constituer un succès technique.

Équipé d'un chargeur placé sur le côté, d'un bipied et d'une baïonnette fixe repliable sous le canon, deux versions furent produites. Le modèle F apparu en 1942 était relativement léger et doté d'une cadence de tir plus importante. Son bipied fixé devant la garde, sa crosse d'épaule était en métal estampé et sa poignée présentait un angle très important pour faciliter le tir vers le sol pendant la descente en parachute. Le modèle G destiné à rattraper les lacunes du premier modèle était plus lourd et sa cadence de tir était réduite. Doté d'une crosse en bois, d'un bipied fixé au bout du canon et plus long de 25mm et sa poignée était conventionnelle. Ces modifications ne furent néanmoins pas suffisante pour résoudre ses défauts.

L'emploi de cette arme en fait le tout premier fusil d'assaut, elle demeure pourtant techniquement un fusil mitrailleur et remplira en définitive très mal la fonction qu'on lui avait assigné. C'est pour cette raison que le Sturmgewehr 44 est plutôt considéré comme le premier fusil d'assaut digne de ce nom et le FG-42 constituant plutôt un ancêtre de ce type d'arme.


Caractéristiques:
Calibre : 7,92 × 57mm
Longueur : 93,7cm (F) ; 106,6cm(G)
Longueur du canon : 50,8cm (F) ; 52,5cm (G)
Poids non chargé : 4,38kg (F) ; 5,05kg (G)
Cadence de tir : 900 coups/minute (F) ; 600 coups/minute (G)
Capacité : chargeurs de 10 et 20 coups
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:41

Panzerfaust:
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, Rechercher

Nom d'un lance-roquettes antichar (Panzerfaust signifiant en allemand poing blindé ou casseur de chars) à utilisation unique, produit à partir de 1942 par la société allemande HASAG (Hugo Schneider AG) de Leipzig afin de doter les soldats d'un moyen antichar individuel.

Roquette à charge creuse percutée dont la portée utile ne dépassa tout d'abord guère 30 mètres dans sa version originelle, le panzerfaust 30. Le mot Klein (petit) fut ajouté car une nouvelle version avec un projectile de plus gros calibre, lui succéda rapidement pour augmenter son pouvoir de perforation. Deux autres nouvelles versions furent créées à partir de 1944 : les Panzerfaust 60 et 100, capables d'atteindre un char à respectivement 60 et 100 mètres. L'armée allemande développa des modèles 150 et 250 pouvant être rechargés mais qui n'entrèrent jamais en service en raison de la fin de la guerre.

Cette arme fut très appréciée des soldats et redoutée des chars en raison de son faible encombrement (permettant à n'importe quel soldat de l'emporter en plus de son arme principale) et de sa capacité de pénétration des blindages de chars alliés. Mais son emploi était malaisé et dangereux car les organes de visée étaient réduits à leur plus simple expression alors même que le tireur devait veiller à se protéger des gaz brûlants produits lors du tir tout en se maintenant, non dissimulé ou protégé, à immédiate portée des armes ennemies.





Fiche technique:
Nationalité : Allemagne
Dénomination officielle : Panzerfaust 60
Mode de tir : coup par coup
Cadence de tir : Usage unique
Portée utile : 60 m
Masse totale : 6,1 kg / Projectile : 3 kg
Calibre de la charge: 150 mm
Longueur : 1045 mm - diamètre du tube : 9,4 cm
Vitesse initiale : 45 m/s
Percement blindage: 200 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:44

Caractéristiques techniques:
Type : Pistolet-mitrailleur
Fonctionnement : automatique
Calibre et/ou munition : 9 mm Parabellum (9 × 19 mm)
Longueur : 63 cm (crosse pliée), 83,3 cm (crosse dépliée)
Longueur du canon : 25 cm
Masse non chargé : 4,03 kg
Masse chargé : 4,7 kg
Cadence de tir : 400 à 500 coups/min
Chargeur : 32 cartouches
Portée efficace : 100-200 mètres
Vitesse initiale : 380 m/s
Histoire:
Les soldats alliés surnommèrent cette arme « Schmeisser », en référence au concepteur d'armes allemand Hugo Schmeisser qui était à l'origine du MP18 du conflit précédent. En réalité, les MP38 et MP40 furent idiotçus par Heinrich Vollmer à l'usine d'armement Geipel de Erfurt (Erfurter Maschinenfabrik Geipel ou ERMA). Celui-ci se basa sur le MP36, effectivement développé et produit quant à lui par Schmeisser. Le MP40 a été fabriqué dans les usines ERMA, ainsi que par la firme Haenel à Suhl et la firme Steyr en Autriche, où la production de MP40 fut la plus importante et s'est poursuivie jusqu'en octobre 1944. Au total, entre 746 000 et 1 100 000 pièces furent produites.


Conception: À la fin des années 1930, la production en grand nombre du MP38 pour la Wehrmacht fut lancée, après que son utilité eut été clairement démontrée lors de la guerre d'Espagne. On prévit dès le début sa production en grande nombre pour en réduire les coûts. Vollmer renonçant au bois, lourd et coûteux, le MP38 devint la première arme au monde à être dotée d'une crosse clipsable en acier. Il répondait ainsi bien aux exigences de la Wehrmacht pour la Blitzkrieg à venir.

La fabrication du MP38 se réalisait principalement par façonnage, ce qui demandait donc à la fois une main-d'œuvre qualifiée et des matériaux de premier choix. Il en résultait donc des surcoûts si l'on voulait aboutir à une réalisation réellement de qualité. La production fut par la suite grandement accélérée et facilitée lors de l'introduction de techniques industrielles comme l'emboutissage des tôles ou le soudage par points. Malgré la standardisation des procédés, les coûts de fabrication de l'arme, désormais appelée MP40, restèrent néanmoins légèrement supérieurs à ceux du MP38. Les économies en termes de matières premières restaient également minimes. Néanmoins, les cadences de productions purent être grandement augmentées.

Le design du MP38/40 était, comparativement aux pistolets mitrailleurs construits jusqu'alors, innovant et peu conventionnel. La plaque d'épaule en acier clipsable rendait l'arme très maniable. La Bakélite, économique et plus facile à mettre en œuvre, fut employée pour la carcasse et la poignée en remplacement du bois. Le lourd appareillage de visée participait à l'équilibre global de l'arme, la rendant très maniable. Comme l'arme ne diposait que d'une position de tir « en rafales » (pas de sélecteur de tir), c'était une condition nécessaire pour que le tireur pût être capable après un temps relativement court d'être également précis lors d'un tir au coup par coup.

Le MP40 est doté d'un ergot appelé « nez » sous le canon destiné à prendre appui sur le rebord de la carrosserie des véhicules pour stabiliser le tir (caractéristique déjà observée sur certaines armes très anciennes dites de rempart). Cela permettait d'éviter que le recul de l'arme ne renvoie le tireur à l'intérieur du véhicule.

Le chargeur de 32 balles constituait un point faible de l'arme. À l'intérieur, les balles y sont stockées sur deux rangs, alors que l'approvisionnement de l'arme se fait sur une seule file, par le haut du chargeur. Lors de la réunion des deux files en une seule, il était fréquent que les balles se collent (à cause de poussières) ce qui provoquait l'enrayement de l'arme. L'innovation apportée sur une version ultérieure (MP40/1) où le logement du chargeur était nervuré n'apporta pas une grande satisfaction.

Un problème de sécurité existait au début avec l'obturateur entre le chargeur et la chambre. Il n'était pas possible de le verrouiller, et lors d'un choc sur l'arme, une balle pouvait entrer dans la chambre sans que cela ne soit souhaité. Le coup pouvait alors partir par accident. Ce déficit a été comblé au moyen d'un dispositif de verrouillage, introduit en série à partir de 1941. Généralement, les vieux MP38 et MP40 furent rééquipés de ce dispositif.


Évolutions:
Lors de l'opération Barbarossa, la rencontre avec le PPSh-41 soviétique et son chargeur camembert de 71 coups conduisit à la version MP40/2, équipée d'un double accueil pour magasins. Après que le premier chargeur avait été vidé, celui-ci pouvait être retiré de son logement d'une simple poussée. Ainsi, pas moins de 64 coups pouvaient être tirés sans recharger. Néanmoins, sa construction compliquée empêcha sa production en masse.

Hugo Schmeisser idiotçut quant à lui pendant la guerre le MP41. Cette arme était constituée du corps et la culasse du MP40 (ce qui le rendait techniquement parlant pratiquement identique) et d'une plaque d'épaule en bois et du mécanisme de mise à feu du MP28. Le MP41 fut surtout produit à l'exportation et pour les unités de police.


Dotation:
Le MP38 était tout d'abord destiné aux équipages de véhicules blindés, mais sa maniabilité en a vite fait l'arme de toutes les formations armées, même les équipages des U-Boot. Avec cette arme relativement compacte pour l'époque, une petite unité de combat pouvait développer une puissance de feu relativement importante. Le MP38/40 est considéré comme l'arme substancielle de l'infanterie allemande. Ainsi, dans de nombreuses productions hollywoodiennes, cette arme est surreprésentée parmi les soldats allemands en comparaison avec les faits historiques. Les MP40 étaient généralement distribués aux chefs d'escouades et aux chefs de pelotons, tandis que le reste de la troupe luttait avec des Mauser Karabiner 98k. À l'automne 1939, lors de l'attaque de la Pologne, la Wehrmacht s'était vue attribuer 8773 MP38. Jusqu'à l'introduction du MP40, pas moins de 40 000 unités en avaient été produites.


Accessoires:
Chaque arme est dotée de six chargeurs. À cet effet, chaque soldat possédait deux pochettes de trois chargeurs, une à droite et une à gauche. L'outillage nécessaire au garnissage des chargeurs quant à lui se trouvait dans une petite sacoche supplémentaire sur la cartouchière gauche. Dans des cas bien spécifiques, le MP40 était également accompagné d'un silencieux.


Comportement au combat:
Sa portée effective maximale atteint 200 mètres. Sa cadence de tir modérée de 400 à 500 coups par minute le rendait plus contrôlable que certaines autres armes semblables. Il était équipé d'une crosse métallique pliante. L'absence de garde au niveau de la poignée avant (en fait le chargeur) était son principal défaut. Les soldats se brûlaient souvent les mains après un tir nourri.

D'une portée efficace d'une centaine de mètres, c'était un avantage indéniable sur le Thompson américain dont la portée n'excédait guère cinquante mètres. Il se trouvait en revanche plutôt dépassé par les pistolets mitrailleurs soviétiques tels le PPSh-41 ou le PPS-43, chambrés dans un calibre plus puissant. Tandis que sur le front de l'Ouest, les Américains avaient tendance à préférer le MP40 à leur Thompson, les Allemands utilisaient sur le front de l'est les PPSh-41 soviétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:47

MP 40
Maschinen Pistole 1940
Pistolet Mitrailleur
Mode Automatique , 500 coups / minute
Chargeurs de 32 cartouches de 9mm parabelum
Fonctionnement par culasse non calé.

HISTORIQUE:
Bien qu'excellente, la MP 38 était de construction relativement lente et chère. aussi, dès que les premiers combats de la deuxième guerre mondiale eurent montré l'intérêt et la fiabilité de cette arme, des mesures furent prises afin de produire un Pistolet Mitrailleur semblable en grandes quantités. Ceci conduisit au modèle MP 40, qui, bien que similaire en apparence au premier, résultait d'une utilisation encore plus intensive de l'emboutissage, de la soudure et du brasage.

La modification la plus importante était peut-être la sûreté. car on avait remarqué qu'une secousse assez brusque suffisait parfois à rejeter la culasse mobile vers l'arrière et à percuter une cartouche. Un certain nombre de modèles 38 furent également modifiés dans ce sens.


Un modèle postérieur fut muni d'un système de double chargeur pouvant être introduit dans un couloir d'alimentation coulissant.
Assez curieusement, le fameux Hugo Schmeisser ne participa pas à la conception de la MP 38 (bien que son usine eût fabriqué la MP 40). Néanmoins, son nom y demeura attaché, et l'arme devint l'une des plus renommées de la deuxième guerre mondiale. Certaines furent mêmes employées par des soldats alliés de préférence à leur propre PM.


A la fin de la seconde Guerre Mondiale, beaucoup de pays en équipèrent leur armée.
Aprés avoir participé au conflit Indochinois dans les mains de soldats Francais, l'Armée en avait encore dans les stocks jusque dans les années 60.




La MP 40 au tir : vu sur un site US.

DESCRIPTION
L'arme comporte une carcasse qui réunit la poignée pistolet et le boîtier du mécanisme de détente, le garde main est en matière synthétique.
La boîte de culasse est tubulaire, sur le côté gauche on trouve le passage du levier d'armement, la rainure comporte à l'arrière une encoche pour la mise en sûreté (a partir de 1941). Sur la droite on trouve la fenêtre d'éjection.
Le ressort récupérateur est monté dans un tube télescopique en trois parties.
Le canon est vissé à l'extrémité de la boîte culasse, il se termine par un filetage qui est protégé par un manchon.
On trouve également un élément en aluminium sous le canon, destiné à pouvoir tirer d'une embrasure de véhicule, et eviter qu'une secousse le ramène a l'intérieur pendant le tir.

Les organes de visée sont constitués par un guidon sous tunnel et par une hausse à deux lames, une fixe pour 100 m et une pliante pour 200 m.

La crosse métallique comporte une plaque de couche articulée et on peut la replier sous le garde-main.

CARACTERISTIQUES


Dénomination : MP 40
Longueur : 832 mm crosse dépliée
629 mm crosse rentrée

Poids : 3,97 kg a vide,
4,7 kg avec chargeur de 32 cart.

Longueur du canon : 251 mm
Rayures : 6 a droite
Vitesse initiale : 380 m/s
Cadence de tir : 500 coups /minute
Portée effective : 100 / 200 m
Prix de revient en 1944 60 Reich Marks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:49

Histoire:
L'armée allemande lança la conception du MG42 pour pallier le principal défaut de sa mitrailleuse précédente, la MG34. Celle-ci, bien que très efficace et polyvalente, avait un coût de fabrication trop élevé pour une nation en guerre, et exigeait beaucoup de matériaux et de main d'œuvre spécialisée car elle intégrait un nombre important de pièces requérant un usinage de précision. Metall und Lackierwarenfabrik Johannes Grossfuss AG, des spécialistes du métal embouti, furent chargés du développement de la nouvelle arme en 1939. Le principe du court recul du canon déjà en vigueur sur la MG34 fut conservé avec un accélérateur de recul faisant aussi office de cache-flamme en bout de canon. Mais le mécanisme de verrouillage de la culasse fut repensé en utilisant le brevet du polonais Edward Stecke. Il utilisait deux galets situés dans la tête de culasse qui étaient poussés contre le canon pour verrouiller l'ensemble. Durant le recul ils étaient écartés, séparant le canon et culasse. Le chargeur d'assaut de son prédécesseur et sa fixation furent abandonnés pour simplifier l'ensemble. La méthode de fabrication s'inspira de celle du MP-40, avec un recours important à l'estampage et à l'assemblage par soudure, le montage étant réalisable dans des ateliers de mécanique standards (selon un mode de production déjà mis en œuvre pour le Chauchat). Le modèle créé, appelé MG39, était encore assez similaire à la MG34 mais sa construction requérait deux fois moins de temps (75 heures au lieu de 150) et moins de métal. Son prix de revient était de 250 Reichsmark contre 327. L'étude fut poursuivie pour améliorer encore l'arme, le sélecteur de tir fut lui aussi abandonné et la construction encore simplifiée. Cette version fut officiellement adoptée par la Wehrmacht sous le nom de MG42. Au moins quatre sociétés furent chargées de la fabrication en série : Grossfuss, Mauser-Werke, Gustloff-Werke et Steyr-Daimler-Puch. Dès 1942 17 915 exemplaires furent construits, 116 725 suivirent en 1943, 211 806 en 1944 et 61 877 en 1945.

Une de ses caractéristiques les plus appréciées était sa cadence de tir, de 1 200 à 1 800 coups par minute. Elle rendait les différentes détonations indiscernables pour l'oreille humaine et le bruit de son tir ressemblait à une déchirure dans du tissu. Elle était aussi moins sensible à la poussière et plus légère avec 11,6 kg en configuration bipied. Sa cadence de tir provoquait un échauffement rapide du canon dont l'échange était réalisable en 6 à 10 secondes, et deux ou trois étaient fournis avec chaque arme, ce qui garantissait une cadence de tir pratique assez élevée. La MG42 pouvait être montée aussi bien sur les trépieds destiné à la MG34 que sur le nouveau modèle dessiné spécialement pour elle, le Lafette 42, pesant 20,5 kg. Son emploi sur les blindés fut cependant assez limité car la MG34 donnait satisfaction dans ce rôle, son canon plus lourd chauffait moins vite.

La société Mauser créa une Maschinengewehr 45 ou MG42V, qui utilisait non une culasse verrouillée mais l'ouverture retardée. Seuls dix exemplaires furent produits avant la chute du régime nazi mais son système d'ouverture retardée par galet devint la base des armes de la sociéte Heckler & Koch.

La MG42, tout à la fois peu onéreuse, facile à produire en série, fonctionnelle et robuste, révolutionna l'univers des mitrailleuses au point que certains exemplaires capturés furent utilisés par les américains pendant la guerre. La possibilité de la monter sur bipied, trépied ou sur véhicule ainsi que son canon démontable en faisaient une arme plus polyvalente et mobile que les mitrailleuses alliées, sa cadence de tir très élevée était également un gage d'efficacité. Elle fut donc abondamment adoptée et sera source d'inspiration après le conflit.

La RFA utilise encore de nos jours une version rechambrée en 7,62 OTAN, produite après la guerre sous le nom de MG3par Rheinmetall. La Yougoslavie utilisait une copie au calibre originel, la Zastava SARAC M53, que d'autres pays adoptèrent également. Son système d'alimentation a servi de modèle à la M60 et à la " MINIMI " de la FN Herstal ; son système de détente a été repris presque à l'identique (les pièces sont interchangeables) sur les mitrailleuses françaises " AA52 " et " AANF1 ".


Versions [modifier]
MG39 premiers prototype, encore doté d'un sélecteur de tir et ressemblant à la MG34.
MG42 série principale pendant la Seconde Guerre mondiale
MG45 développement par Mauser avec culasse à ouverture retardée, 10 exemplaires.
MG42/58 rechambrée en 7,62 OTAN. Fabriqué par la FAO (arsenal d'Oviedo) pour l'Armée espagnole.
MG42/59 rechambrée en 7,62 OTAN. Fabriquée en Grèce (Hellencic Arms), en Iran (Defence Industries) et en Italie (Beretta et Franchi).
MG1 première version pour la Bundeswehr, rechambrée en 7,62 OTAN. Fabriquée au Pakistan (MG1A3 P).
MG2 seconde version pour la Bundeswehr, rechambrée en 7,62nbsp;OTAN.
MG3 troisième version pour la Bundeswehr, rechambrée en 7,62nbsp;OTAN. Egalement produite sous licence en Turquie (MKEK)
MG74 version autrichienne.
M53 version yougoslave en 8 mm Mauser (proposé en .30-06 et 7,62nbsp;OTAN pour l'exportation).

Caractéristiques techniques MG42 originale [modifier]
Verrouillage: par galets
Fonctionnement: par court recul du canon (action directe de la veine gazeuse)
Munition: 7,92 mm x57 (7,92mm Mauser)
Alimentation: bandes de 50 et 250 coups.
Longueur totale :1219 mm
Longueur du canon : 533 mm
Rayures du canon: 4 vers la droite
Poids : 11,5 kg sur bipied, 18 kg sur trépied léger antiaérien, 32 kg sur trépied d'infanterie
Vitesse initiale : 710 m/s
Cadence de tir théorique : 1200 à 1800 coups/min
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 17:50

Historique de la mitrailleuse MG 34

Créée en 1934 (d'où sont nom) par la firme allemande Rheinmetall-Borsig, cette mitrailleuse lourde est considérée comme la première véritable mitrailleuse tout usage moderne de la Seconde Guerre Mondiale, refroidie par air. Cette arme a été dessinée par l'ingénieur allemand Heinrich Vollmer travaillant pour Mauser Werke.

Utilisée par l'infanterie dans les premières années de sa production, elle est utilisée comme arme anti-char et anti-aviation. Elle devait être remplacée par la MG 42, version très améliorée de la MG 34, mais le coût élevé de sa production rallonge la durée de vie de la MG 34.

Très facilement transportable par un seul soldat, son principal défaut est son coût de production très élevé, à la fois en matière de construction mais également parce qu'il nécessite près de 49 kilos d'acier.

La MG 34 a également été utilisée en tant que mitrailleuse sur avion, dénommée MG 81.
Fiche technique de la mitrailleuse MG 34

Pays créateur/utilisateur : Allemagne
Dénomination : MG 34

Mode de tir : Automatique
Calibre : 7,92 mm
Chargeur : par bandes de 50 à 250 balles
Portée : 600 m
Cadence de tir : 800 coups/min


Masse : 12,1 kg
Longueur : 1225 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Mer 2 Mai - 18:48

Le Luger Parabellum est l'un des tout premier pistolets semi-automatiques et sans doute le premier ayant connu une large diffusion. Développé en 1898 par Georg Luger à partir du pistolet Borchardt, cette arme sera utilisé tout à la fois au cours de la première et de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été produite et mise en service dans plusieurs pays en tant qu'arme réglementaire (Allemagne et Suisse par exemple). En France, elle équipa la Gendarmerie, l'Armée de terre et la Préfecture de Police de Paris, entre 1945 et 1955. Les 5000 armes francaises comme les Walther P38 utilisés dans les mêmes conditions, venaient des Usines Mauser alors occupées.

Le nom Parabellum vient du latin Si vis Pacem, Para bellum, qui veut la paix prépare la guerre. Il sera initialement chambré en 7,65 mm Parabellum, munition directement dérivée du 7,65 mm Borchardt utilisée par le pistolet Borchardt. Son chambrage sera ultérieurement modifié afin de permettre l'utilisation d'une balle d'un calibre supérieur, le 9 mm Parabellum, la munition d'arme de poing la plus répandue depuis. Le deux calibres cohabiteront (l'armée Suisse utilisa le Luger 1900/1906 chambré en 7,65 mm Parabellum, plusieurs fois modifié et remplacé en 1949 par le Sig P210).

Le modèle standard de l'armée allemande est adopté sous le nom de P08 correspondant au modèle de 1908 chambré en 9 mm Parabellum et doté d'un canon de 10,2 cm (simplifié en 1914 devenant le P08/14). Le modèle produit pour la marine (de 1904 à 1918) a un canon de 15,2 cm, 20,3 cm pour celui destiné aux artilleurs. Les modèles commerciaux présentent des canons s'échelonnant de 9,8 cm à 35 cm pour une versions carabine munie d'une crosse détachable.

Le Luger Parabellum, s'il était une arme confortable, précise (dans la limite de la précision d'une arme dépourvue d'instruments de visée réglables) et relativement fiable pour son époque restait chère à produire et capricieuse en comparaison des modèles développés à sa suite tels le Browning Hi-Power ou le P38.

Si le Luger n'a pas subi de modification majeure durant sa carrière, il n'en va pas de même pour la munition de 9 mm Parabellum developpée pour cette arme. L'extension de l'utilisation de cette cartouche pour des pistolets mitrailleurs (comme la MAT 49 en France, la Sten britannique ou le Uzi israélien) aux mécanismes plus lourds a nécessité un chargement plus musclé de la munition. Dans bien des cas, le chargement des munitions actuelles dépasse les capacités du fragile mécanisme "à genoux" du Luger. Avis aux tireurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Jeu 3 Mai - 20:28


Historique du fusil
Kar 98 k Mauser

Le
fusil KAR 98, a été créé, comme son
nom l'indique, en 1898 par l'ingénieur allemand Paul Mauser
et d'entrée, il attire les regards de nombreuses nations
qui achètent cette arme, comme l'Espagne, la Chine ou encore
la Belgique.


Immédiatement
après sa création en 1898, le fusil K98, devent
l'arme standard de la Whermacht, l'armée de terre de l'Empire
allemand. Les usines Mauser mettent au point en 1935 une nouvelle
version du fusil, dénommée K98 k, k pour Kurz (court
en allemand). En effet, cette dernière version est plus
courte que le K98 standard, utilisé pendant la Première
Guerre Mondiale.


Tous
les soldats allemands qui se sont entrainés avant et pendant
la Seconde Guerre Mondiale l'ont été avec ce fusil.


Tout
comme le Lee Enfield Mark 1 n°4, le K98 k pouvait être
modifié afin de servir d'arme de tireur de précision,
en y ajoutant une lunette de tir. Il était également
possible de transformer ce fusil pour qu'il serve de lance-grenade.


Le
Mauser KAR 98 k a été l'arme de référence
de toute l'armée allemande, qui a été le
plus souvent l'unique fusil des soldats pendant toute la durée
du conflit. Son prix était à ce moment de 70 marks
par unité.









Fiche technique du
fusil Kar 98 k Mauser

Pays
créateur/utilisateur
: Allemagne

Dénomination : K98k

Production totale : 2 769 533 d'unités pendant la
Seconde Guerre Mondiale, 14 millions d'unités au total.




Mode de tir : manuel par culasse mobile Mauser

Calibre : 7,92 mm

Chargeur : 5 balles

Portée pratique : 400 m

Portée utile : 2000 m

Portée maximale : 4000 m

Cadence de tir : 15 coups/min



Masse : 3,92 kg

Longueur : 1101 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Jeu 3 Mai - 20:38




Historique du fusil
Gewehr K43

Le
fusil Gewehr K41 en mode de tir semi-automatique entre en dotation
dans l'Armée allemande en 1941. Il est chargé d'augmenter
la cadence de tir des compagnies allemandes qui sont principalement
dotées à ce moment de fusils Mauser
K98, au mode de tir manuel par culasse.


En
1943, les ingénieurs allemands décident de créer
une version modernisée du fusil semi-automatique Gewehr
K41, dénommée K43, qui est produite à un
nombre assez important.


Le
K43 est doté d'un rail sur la surface supérieur
de l'arme, qui permet d'installer une lunette téléscopique,
servant ainsi de fusil de précision pour les tireurs d'élite
opérant dans les groupements de combats. Le mode semi-automatique
du Gewehr 43 permet aux forces allemandes de disposer d'une arme
à bonne cadence de tir, à l'image du fusil US
M1 Carabine américain.









Fiche technique du
fusil Gewehr K43

Pays
créateur/utilisateur
: Allemagne

Dénomination : K43




Mode de tir : semi-automatique

Calibre : 7,92 mm

Chargeur : 10 balles

Portée : 800 m

Cadence de tir : 30 coups/min



Masse : 4,27 kg

Longueur : 1115 mm


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Jeu 3 Mai - 20:52


Historique du du pistolet
Mauser C96

Le
pistolet C96 a commencé à être produit en
1896 et est entré en dotation dans l'Armée allemande
pendant la Première Guerre Mondiale. Utilisé sur
de nombreux champs de bataille et développé sous
licence par plusieurs pays comme la Chine ou l'Union Soviétique,
le Mauser C96 fait progressivement ses preuvres.


Winston Churchill, qui est au début du 20ème siècle
militaire dans les corps expéditionnaire de l'Armée
Britannique, est armé d'un pistolet C96 pendant ses campagnes
et il dira : "cette arme à sauvé ma vie à
plusieurs reprises".


En
1932, les ingénieurs allemands décident de créer
des nouveaux modèles du pistolet C96, dénommés
modèles 711 et 712. L'arme est ainsi dotée d'un
sélecteur de tir pour les modes semi-automatiques et automatiques
(en rafale), situé sur la partie gauche du pistolet.



Le mode automatique dispose d'une cadence de tir très élevée
(1000 coups par minute), mais à cause de son poids élevé
(1,3 kilos) et d'un rechargement difficile à effectuer,
les Mauser C96 mod. 711 et 712 ne seront que peu distribués
dans l'Armée allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale
et la Bataille de Normandie.









Fiche technique du
pistolet Mauser C96

Pays
créateur/utilisateur
: Allemagne

Dénomination : C96 mod. 711-712 (1932)




Mode de tir : Semi-automatique et automatique (en mode
rafale)

Calibre : 7,63 mm

Chargeur : 10/20 balles

Portée maximale : 200 m

Cadence de tir : 1000 coups/min (mode automatique)



Masse : 1,3 kg

Longueur : 298 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 17:58










Historique de
la [/size]Stielhandgranate
24 "Presse-Purée"


Produite
en 1939, la grenade Stielhandgranate 24 (également surnommée
"presse-purée" du fait de sa forme) entre la
même année en dotation dans l'Armée allemande.[/size]

Cette
grenade ne ressemble - structurellement - en rien à ses
homologues Européennes ou américaines, car les militaires
allemands ont décidé de miser sur la puissance destructrice
du TNT, plutôt que sur les effets des éclats métalliques
des grenades ovales classiques.

Ainsi, la Stielhandgranate 24 est composée de pratiquement
deux fois plus de TNT que la grenade n°
36 Mills Britannique, malgré le coût élevé
de cet explosif durant la Seconde Guerre Mondiale.[/size]

L'explosif
est compacté dans un cylindre qui s'emboite au sommet d'un
manche en bois. Les ingénieurs peuvent ainsi placer différents
types d'explosifs, tout en gardant le même manche.[/size]








Fiche technique de
la
Stielhandgranate 24 "Presse-Purée"


]Pays
créateur/utilisateur
: Allemagne

Dénomination : M24
Mod. 1939



Type
de grenade
: offensive/défensive

Fonctionnement : enlever un bouchon protecteur et tirer
sur une boule en porcelaine qui entraine la corde, elle-même
reliée à la minuterie

Temps de retardement : de 4 à 5 secondes

Exposif : 165 grammes de TNT



Masse : 0,48 kg

Longueur : 356 mm

Diamtère : 70 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:01







Historique du Panzerschreck

En
1943, les troupes allemandes qui combattent les soldats américains
sur les front d'Afrique du Nord capturent de nombreux exemplaires
du lance-roquettes "Bazooka"
M1. Ne disposant à l'époque que du Panzerfaust
30, et le Panzerfaust
60 étant encore à l'étude, les militaires
allemands décident de se doter d'un lance-roquette capable
d'être utilisé plusieurs fois, à l'image du
"Bazooka" américain.


Le
premier prototype du Raketen
Panzerbüchse 43, surnommé "Panzerschreck"
("la terreur des chars"), est produit en 1943, puis
le modèle est fabriqué à plus grande échelle
et entre en dotation la même année dans l'Armée
allemande, où il équipe les équipes anti-chars.
[/size]

Redouté
par les équipages de chars Alliés, ce lance-roquette
RPzB 43 "Panzerschreck" fonctionne sur le même
mode (mécanisme de tir électrique) que le lance-roquette
M1 "Bazooka" américain.[/size]








Fiche technique du
Panzerschreck

Pays
créateur/utilisateur
: Allemagne

Dénomination : RPzB 43

Mode de tir : coup par coup

Calibre : 88 mm

Portée utile : 120 m

Cadence de tir : 2 coups/min



Masse : 9,25 kg

Longueur : 1640 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:05










Historique du pistolet
Colt
1911A1

]Le
pistolet Colt a été imaginé et dessiné
par l'ingénieur américain John Moses Browning. Il
répond à une demande accrue des forces US engagées
dans la jungle, et qui souhaite disposer d'un pistolet maniable,
compact et solide.
Le
choix de la munition tirée par ce pistolet a été
sujet de nombreux débats, et la décision s'est finalement
prise pour un calibre .45 (11,43 mm) plutôt qu'un calibre
.38 (9.65 mm), car les soldats américains ont préféré
être dotés d'une arme de poing disposant d'un plus
fort calibre.

Le
Colt 1911 est entré en service dans l'Armée américaine
le 29 mars 1911, puis il a été également
adopté deux ans plus tard par l'US Navy et l'US Marine
Corps.

Pendant
la Première Guerre Mondiale, se pistolet a révélé
quelques défauts qui ont été réparés
en 1926. Ainsi, le 1911A1 voit le jour : il est plus compact,
la gachette est également plus courte, le dispositif de
visée est simplifié... Le nouveau modèle
a été produit à une si grande quantité
qu'en 1945, le Gouvernement américain stoppe sa fabrication
et décide de puiser dans les réserves, largement
suffisantes.

Largement
utilisé pendant les guerres de Corée et du Vietnam,
le Colt 1911A1 a été notamment utilisé par
les forces Françaises et Norvégiennes. Il est aujourd'hui
toujours en dotation dans certains corps de l'Armée américaine
et dans certaines organisations telles que le FBI ou la police
SWAT d'intervention d'urgence.








Fiche technique du
pistolet [size=16][size=12]Colt
1911A1

Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination :Colt
1911A1

Mode de tir : Semi-automatique

Calibre : 11,43 mm

Chargeur : 7 balles

Portée : 50 m

Cadence de tir : 20 coups/min


Masse : 1,06 kg

Longueur : 218 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:07

Enfield
N°2 Mark I







Histoire,
fiche technique et photo














Historique du pistolet
Enfield Mk 1

Le
design du pistolet Enfield Mk I est inspiré du pistolet
Webley Mark VI, déjà en dotation dans l'Armée
Britannique, mais que les Anglais souhaitaient remplacer.


Le
pistolet Enfield Mk I a été produit entre 1926 et
1927 par la Royal Small Arms Factory localisée à
Enfield en Grande Bretagne.


Le
Enfield Mk I, doté d'un barrillet six coups, est entré
en service dans l'Armée Britannique en 1932.


Un
nouveau modèle a également été produit
à partir de 1942, dénommé Enfield Mk I**.
La principale modification réside dans le fait que l'arme
est plus simple d'utilisation et de maintenance
.








Fiche technique du
pistolet Enfield Mk 1

Pays
créateur/utilisateur
: Grande-Bretagne

Dénomination : Enfield Mk 1**




Mode de tir : Double action

Calibre : 9,65 mm

Chargeur : 6 balles



Masse : 0,765 kg

Longueur : 258 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:08










Historique du fusil
US M1 Carbine

Pour
faire face à la stratégie allemande de la "Guerre
Eclair" ("Blitzkrieg"), les forces armées
américaines décident de doter leurs troupes d'un
fusil léger fonctionnant en mode semi-automatique.


Plusieurs
ingénieurs ont travaillé sur cette arme, et notamment
David M. "Carbine" Williams. L'entreprise Winchester
s'est charger de fabriquer le M1 Carbine.


Son
principal atout se trouve dans son poids (2,36 kilogrammes), permettant
à des officiers ou des opérateurs radio de disposer
d'une arme légère et maniable. Mais sa petite taille
réduit fortement la valeur léthale des balles.


Le
mode semi-automatique est également un des points forts
du M1 Carbine, qui a été utilisé pendant
la Guerre de Corée et une partie de celle du Vietnam.


Une
version M1A1
Carbine Para a été également idiotçue
pour désencombrer les troupes aéroportées,
et est ainsi munie d'une crosse repliable.









Fiche technique du
fusil US M1 Carbine

Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : M1 Carbine

Production totale : 6 200 000 unités (entre 1941
et 1945)




Mode de tir : Semi-automatique

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : 15/30 balles

Portée pratique : 300 m

Portée maximale : 2010 m

Cadence de tir : 30 coups/min



Masse : 2,36 kg

Longueur : 904 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:08

US
M1A1 Carabine Para[/size]
[/size]







Histoire,
fiche technique et photo














Historique du fusil
M1A1 Carabine Para

Pour
faire face à la stratégie allemande de la "Guerre
Eclair" ("Blitzkrieg"), les forces armées
américaines décident de doter leurs troupes d'un
fusil léger fonctionnant en mode semi-automatique.


Plusieurs
ingénieurs ont travaillé sur cette arme, et notamment
David M. "Carbine" Williams. L'entreprise Winchester
s'est charger de fabriquer le M1 Carbine.


Son
principal atout se trouve dans son poids (2,36 kilogrammes), permettant
à des officiers ou des opérateurs radio de disposer
d'une arme légère et maniable. Mais sa petite taille
réduit fortement la valeur léthale des balles.


Le
mode semi-automatique est également un des points forts
du M1 Carbine, qui a été utilisé pendant
la Guerre de Corée et une partie de celle du Vietnam.



La version M1A1 Carbine Para, développée sur les
plans de la M1 Carbine, a été
idiotçue pour désencombrer les troupes aéroportées,
et est ainsi munie d'une crosse repliable.









Fiche technique du
fusil M1A1 Para

Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination :

M1A1 Carbine




Mode de tir : Semi-automatique

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : 15/30 balles

Portée pratique : 300 m

Portée maximale : 2010 m

Cadence de tir : 30 coups/min



Masse : 2,50 kg

Longeur avec crosse : 905 mm

Longeur avec crosse repliée : 648 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:10

M1
Garand








Histoire, fiche technique et photo











Historique du fusil
M1 Garand

C'est
en 1937 qu'a commencé, aux Etats-Unis, la production du
fusil M1 semi-automatique, la plus importante de l'histoire de
la firme Springfield. Cet arme est plus connue sous le nom de
"Garand", du nom de son inventeur, l'ingénieur
John Garand.


Le
M1 s'est très vite imposé comme l'arme "standard"
de toute l'armée américaine, qui fournissait une
précision intéressante, sachant que les soldats
devraient être envoyés au combat sans pouvoir parfois
bénéficier d'un entraînement long et intensif.
Il dispose d'une forte cadence de tir.


Ses
points forts sont également la facilité de le démonter,
de l'assembler, de le nettoyer et de le graisser.


Le
fusil doit faire pourtant face à un gros point faible :
l'insertion de clip de 8 balles dans le receveur est parfois difficile.
Ce clip métallique était automatiquement éjecté
après le tir de la dernière cartouche.


Mais
face à des fusils avec mode de tir manuel datant du siècle
précédant, comme le K98
Mauser allemand, la forte puissance de feu de cet arme a influancé
le choix des dirigeants américains de doter leurs forces
militaires du fusil M1 pendant la Seconde Guerre Mondiale, mais
également pendant la Guerre de Corée et la Guerre
du Vietnam.









Fiche technique du
fusil M1 Garand

Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : "M1" jusqu'en 1957, "M14"
depuis cette date

Production totale : 4,5 millions d'unités




Mode de tir : semi-automatique

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : 8 balles

Portée utile : 1000 m

Portée maximale : 4400 m

Cadence de tir : 30 coups/min



Masse : 4,9 kg

Longueur : 1092 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:10

Springfield
M1903 A3-A4







Histoire,
fiche technique et photo













Historique du fusil
Springfield
M1903A3-A4

Le
premier prototype du Springfield M1903A1 est créé
en 1900 et 80 000 unités sont produites à partir
de 1903. Largement utilisé pendant la Première Guerre
Mondiale, le fusil est à nouveau étudié par
les ingénieurs américains qui produisent un nouveau
modèle, le M193A3, fort des enseignements tirés
du premier conflit mondial.[/size]

Ce
n'est que dans les premières années de la Seconde
Guerre Mondiale que les soldats des forces armées américaines
utilisent le Springfield qui est par la suite peu à peu
mis de côté au profit du M1
Garand. Mais un nouveau modèle du Springfield (le M1903A4)
muni d'une lunette de précision, est tout de même
utilisé par les tireurs d'élite américains
qui apprécient sa grande précision.[/size]

Une
version lance-grenade est également utilisée entre
1941 et 1945, avec un dispositif de lance-grenade idiotçu
initialement pour le fusil M1 Garand.[/size]








Fiche technique du
fusil Springfield
M1903A3-A4

Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : M1903A3
- M1903A4

Mode
de tir
: Manuel par culasse

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : 5 balles

Portée pratique : 600 m

Portée utile : 1000 m

Portée maximale :3200
m

Cadence de tir : 15 coups/min



Masse : 3,98 kg

Longueur : 1097 mm[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:13







Historique du fusil
Lee Enfield Mark 1 n°4

Le
Lee Enfield Mark 1 n°4 a été introduit dans
l'Armée Britannique comme arme standard en 1941. Créé
en 1895 par l'ingénieur J. P. Lee, le fusil de type Mark
1 a été fabriqué par la Royal Small Arms
Factory.


Le
Mark 1 numéro 4 est l'un des descendants du fusil Lee Enfield
Mark numéro 1, introduit en 1906 et qui était l'arme
de base de l'Armée Britannique lors des combats de la Première
Guerre Mondiale.


Le
Mark 1 n°4, disposant d'un mode de tir manuel par culasse
mobile de Lee, possède un petit cerclage entourant l'arme,
permettant un marquage régimentaire.


Cette
arme a également été utilisée comme
fusil de tir de précision par les snipers du Commonwealth,
qui non seulement rajoutaient une lunette de tir, mais également
une pièce de bois lisse sur la crosse afin de permettre
au tireur de disposer d'une position de tir optimale.


Le
Lee Enfield Mark 1 n°4 est un fusil maniable qui dispose d'une
assez importante cadence de tir, supérieur à la
plupart des armes à mode de tir manuel.
Le
receveur peut compter un ou deux clips de 5 balles, selon le choix
du tireur, soit une capacité totale de 10 cartouches.


Cette
arme a été utilisée par les forces du Commonwealth
jusqu'en 1957, date à laquelle le Lee Enfield Mark 1 n°4
a été remplacé.









Fiche technique du
fusil Lee Enfield Mark 1 n°4

Pays
créateur/utilisateur
: pays du Commonwealth

Dénomination : SMLE Mk 1 (Short Magazine Lee Enfield)




Mode de tir : manuel par culasse mobile Lee

Calibre : 7,7 mm

Chargeur : 2 clips de 5 balles

Portée utile : 850 m

Portée maximale : 4400 m

Cadence de tir : 15 coups/min



Masse
: 4,11 kg

Longueur : 1129 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:14










Historique du pistolet
mitrailleur Thompson
M1A1


Confrontée
pendant la Première Guerre Mondiale a des combats raprochés
dans les tranchées, l'Armée américaine souhaite
se doter d'un nouveau modèle de mitrailleuse.


Le
premier prototype, dessiné par l'ingénieur américain
John T. Thompson, est fabriqué en 1920 et sa production
à l'échelle industrielle débute à
la fin de la même année. Dans un premier temps ignoré
par l'Armée qui ne semble pas convaincu de ses capacités,
le pistolet mitrailleur Thompson est très vite commandé
au courant de l'année 1940 par l'Armée de Terre
et les Marines américains.


Lourd
et peu précis, le Thompson M1A1 manque de puissance. Mais
il résiste à toutes les conditions météorologiques
et apparait comme une arme fiable. Il sera utilisé pendant
les guerres de Corée et du Vietnam.









Fiche technique pistolet
mitrailleur Thompson
M1A1


Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : Thompson M1A1




Mode de tir : Automatique / Semi-automatique

Calibre : 11,43 mm

Chargeur : 20/30 balles

Portée pratique : 150 m

Cadence de tir : 700 coups/min



Masse : 4,78 kg

Longueur : 813 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:15







Historique du pistolet
mitrailleur Greasegun
M3A1


Le
pistolet mitrailleur M3, surnommé "Grease Gun",
est entré en service fin 1942. La conception du M3 a été
réalisée en parallèle avec une recherche
sur l'amélioration des productions d'armes. Ainsi, le PM
M3 a été fabriqué à partir de pièces
de métal compressées et s'est révélé
être bien plus facile à produire que le pistolet
mitrailleur Thompson,
et d'un coût de production plus faible.


Entre
décembre 1942 et 1944, période durant lequel le
modèle M3 a été utilisé, de nombreuses
défaillances ont été relevées, des
défaillances corrigées dans la version suivante,
dénommée M3A1, fabriquée en 1944.


Doté
d'une crosse rétractable (donc adaptable), d'un poids "moyen"
et d'une relativement faible cadence de tir (350-450 coups par
minute), le Grease gun apparait comme un pistolet mitrailleur
plus maniable que d'autres PM américains.









Fiche technique pistolet
mitrailleur Greasegun
M3A1


Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : M3A1

Production totale : environ 680 000 unités (pendant
la Seconde Guerre Mondiale)




Mode de tir : Automatique

Calibre : 11,43 mm

Chargeur : 30 balles

Portée : 150 m

Cadence de tir : 350-450 coups/min



Masse : 3,7 kg

Longueur : 757 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 18:15










Historique du pistolet
mitrailleur Sten
Mark II

Sur
les champs de bataille de 1940, les soldats Britanniques sont
handicapés par l'abscence de pistolets mitrailleurs au
sein de leurs forces armées. Ils sont dotés en très
faible quantité du PM américain Thompson.


Après
la création d'un nouveau PM par le Major RV Sheffield et
HJ Turpin (qui se sont largement inspirés de l'excellent
pistolet mitrailleur allemand, le MP
40), ces ingénieurs décident de donner un nom
à leur arme. Ils prennent les initiales de leur noms et
y ajoutent les deux première lettres de la firme Enfield
: S-T-EN.


Le
baptême du feu de la Sten se déroule à Dieppe
dans le cadre de l'Opération Sledgehammer,
en août 1942, aux mains des soldats Canadiens. Généralisée
dans l'armée Britannique à partir de 1944, elle
est parachutée en grande quantité aux Résistants
en Europe, et notamment à ceux de la France Libre, du fait
de sa simple utilisation et maintenance.


Sa
petite taille lui permet d'entrer en dotation au sein des troupes
parachutistes Britanniques, notamment lors du Débarquement
de Normandie et des opérations aéroportées,
et d'armer les officiers, les sous-officiers, ainsi que les membres
d'équipages.









Fiche technique du
pistolet mitrailleur Sten
Mark II


Pays
créateur/utilisateur
: Grande-Bretagne

Dénomination :
Sten
Mark II

Production totale : 2 000 000 d'unités (pendant
la Seconde Guerre Mondiale)




Mode de tir : Automatique

Calibre : 9 mm

Chargeur : 32 balles

Portée pratique : 145 m

Cadence de tir : 550 coups/min



Masse : 3,26 kg

Longueur : 756 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 20:53

Histoire,
fiche technique et photo














Historique du fusil-mitrailleur
Browning
Automatic Rifle



Le
fusil-mitrailleur Browning Automatic Rifle M1918A1 (BAR) a été
idiotçu en 1917 par l'ingénieur John Browning. Cette
nouvelle arme devait remplacer la mitrailleuse légère
Française Chauchat alors en service dans l'armée
américaine.


Utilisé
pour la première fois par les soldats américains
à la fin de la Première Guerre Mondiale, le modèle
M1918A1 a également servi pendant la Seconde Guerre Mondiale.


En
1940, un nouveau modèle du BAR est créé,
dénommé M1918A2, muni d'un bipied amovible et offrant
deux modes de tir différents, un lent (300-450 coups par
minutes) et un rapide (500-650 coups par minutes). Il est également
muni d'un dispositif de cache-feu supprimant les flammes de tir
et permettant au tireur lors d'un combat de nuit de ne pas faire
repérer sa position.


Egalement
utilisé lors de la guerre de Corée, le BAR a permi
aux pelotons des forces américaines de disposer d'une importante
puissance de feu. Mais son principal défaut réside
dans le fait que son chargeur ne contient que 20 balles. Le BAR
a été ainsi doté afin d'éviter toute
surchauffe de l'arme. Le tireur maintenant la gachette enclenchée
vide le chargeur de son fusil-mitrailleur en moins de 4 secondes.









Fiche technique du
fusil-mitrailleur Browning
Automatic Rifle


Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination :
M1918A2



Mode de tir : Automatique

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : 20 balles

Portée efficace : 550 m

Cadence de tir - mode rapide : 300 à 450 coups/min

Cadence de tir - mode rapide : 500 à 650 coups/min



Masse : 8,33 kg

Longueur : 1194 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 20:54

Browning
1919A4







Histoire,
fiche technique et photo














Historique de la mitrailleuse
Browning
1919A4


A
la fin de la Première Guerre Mondiale et le développement
des chars d'assaut, les forces armées américaines
ont remarqué que les mitrailleuses refroidies par eau,
et notamment la M1917A1, prenaient beaucoup trop de place dans
les véhicules blindés. La crise en Europe ne faisant
qu'augmenter à partir de 1930, l'Ordnance Department américain
est chargé de développer une mitrailleuse refroidie
par air pour l'infanterie.


Ainsi,
la mitrailleuse Browning 1919A4 voit le jour, développée
par l'ingénieur John Browning, en calibre 7,62 mm (calibre
américain : .30) et qui possède une puissance de
feu identique à la M1917A1 refroidie par eau.


La
mitrailleuse est généralement appelée "Calibre
30", une dénomination provenant du calibre américain
de l'arme correspondant au 7,62 mm Européen.









Fiche technique de
la mitrailleuse Browning
1919A4


Pays
créateur/utilisateur
: Etats-Unis d'Amérique

Dénomination :
Browning
1919A4

- .30 Caliber




Mode de tir : Automatique

Calibre : 7,62 mm

Chargeur : par bandes de 100 balles

Portée : 1000 m

Cadence de tir : 500 coups/min



Masse : 18,5 kg

Longueur : 1041 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
casajab



Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Oloron st marie.(sud ouest de la france)
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Ven 4 Mai - 20:54

Mitrailleuse
Bren .303 Mk II







Histoire,
fiche technique et photo














Historique de la mitrailleuse
Bren
.303 Mk II



Les
tensions en Europe prenant de plus en plus d'importance, les Britanniques
souhaitent disposer en 1937 d'une nouvelle mitrailleuse d'appui
moderne pour son infanterie. Les études de création
de l'arme commencent la même année et le premier
prototype de la mitrailleuse Bren Mk I est produit fin 1937.


Très
rapidement, l'infanterie Anglaise, qui est peu à peu dotée
de cette Mitrailleuse Bren, donne des conseils aux ingénieurs
militaires Britanniques pour améliorer cette arme. La principale
critique s'effectue au niveau de la capacité du chargeur,
jugée trop faible.


Mais
le Bren Mk II reste tout de même l'une des meilleures mitrailleuses
de sa catégories, facilement instalable sur la plupart
des véhicules utilisés par l'Armée Britannique
et offrant une forte puissance de feu à ses utilisateurs.









Fiche technique de
la mitrailleuse Bren
.303 Mk II



Pays
créateur/utilisateur
: Grande-Bretagne

Dénomination :
Bren
.303 Mk II







Mode de tir : Automatique

Calibre : 7,7 mm

Chargeur : 30 balles

Portée : 900 m

Cadence de tir : 500 coups/min



Masse : 9,96 kg

Longueur : 1150 mm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casa-jab64.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes de la WW2(seconde guerre mondiale).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armes, flingues et grosse pétoires de la seconde guerre mondiale
» Aviation seconde guerre mondiale
» AE-WWII, uchronie Seconde Guerre Mondiale
» Flames of War, le jeu de la seconde guerre mondiale
» Nouvelles règles 28mm sur la seconde guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum PANZERS :: publics :: La seconde guerre mondiale-
Sauter vers: